Pinacothéque de Paris – création d’un lieu de restauration

Pinacothéque de Paris – création d’un lieu de restauration

Classé dans : Presse | 0
menu page 1
menu page 1
Menu composé de trois bases légumes : marinés, cuits croquants, écrasés de légumes
Menu composé de trois bases légumes : marinés, cuits croquants, écrasés de légumes

Né en 1892, sous la iiie République, le Bal des Quat’Z’Arts tient ses origines de la prestigieuse École des beaux-arts.

L’idée d’un bal des Beaux-Arts, à l’image de celui de l’École na- tionale ou de celui de Saint-Cyr, germe dans l’esprit d’un élève architecte… lors d’un déjeuner. Il s’agit de créer autour d’un thème historique un décor de salle, mais aussi une estrade, des chars et des costumes, mettant ainsi en pratique de façon écla- tante l’enseignement transversal dispensé lors du cours desTrois Arts, où peintres, sculpteurs et architectes étudient de concert la composition décorative.

Un temps associée, la littérature laisse la place à la gravure : la réunion des quatre disciplines donne son nom à cette grande fête carnavalesque, qui devient très vite un événement incon- tournable des printemps parisiens. Le bal est réputé pour son ambiance libérale, on dit même que l’on y a inventé le strip-tease. La dernière édition du bal a lieu en 1967, mais il renaît en 2012 grâce au nouveau directeur des Beaux-Arts.

C’est dans cet esprit d’ouverture que Bruno Claman, curieux et épicurien, crée des recettes originales et colorées en s’inspirant d’une méthode inédite, tirée du livre Art-romate. Faisant appel au palais comme un artiste à sa palette, il associe ses deux passions, la gastronomie et l’art, mettant à l’honneur épices et aromates.

Toujours dans cet appétit de transversalité qui lui est cher, la Pinacothèque de Paris est fière d’accueillir dans ses murs une nouvelle discipline artistique, celle des Arts de la bouche.

Créations Bruno Claman, recettes inspirées du livre Art-romate

PINACOTHEQUE menu 2

Laissez un commentaire